Cabinet du Sommeil | Enfants
620
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-620,page-child,parent-pageid-6,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.7.0,vc_responsive

Vous avez l’impression d’avoir tout essayé ?

  • La manière douce : Le rassurer, lui expliquer, lui donner tout ce qu’il demande, rester à côté jusqu’à ce qu’il s’endorme, le laisser venir dans votre lit…
  • La manière forte : le gronder, le priver de quelque chose, le mettre au coin, l’enfermer dans sa chambre, le laisser pleurer…
  • Vous avez demandé conseil aux médecins, aux pédiatres, aux psychologues, aux pharmaciens, à la directrice de l’école, à vos amis aux parents.
  • Vous avez lu tous les livres sur le sommeil de l’enfant, parcourus tous les forums sur internet.
  • Vous avez essayé tous les appareils à histoires, à méditations, les sirops, les tisanes, la tétine…

Bref, vous êtes fatigué.

Voici quelques solutions que nous avons apportées à nos jeunes clients et leurs parents

Chez le nourrisson et le bébé (de 0 à 12 mois) :

  • Donner à son bébé une bonne éducation du sommeil lors des tout premiers mois après la naissance ;
  • Créer un rituel du sommeil adapté à son tout petit ;
  • Allonger la durée des siestes ;
  • Diminuer les réveils nocturnes avec l’intervention des parents ;
  • Faire la différence entre les phases de sommeil calme et agité pour ne pas réveiller son enfant qui bouge, alors qu’il est en train de dormir ;
  • Apprendre à son nouveau-né à dormir la nuit et à avoir plus de moments d’éveil la journée ;
  • Arriver à endormir son enfant sans prise alimentaire : allaitement ou biberon ;
  • Trouver une solution quand votre tout petit ne s’endort pas tout seul et qu’il a besoin d‘être bercé jusqu’à l’endormissement ;
  • Bonus : Apprendre à récupérer rapidement quand on est un jeune parent épuisé, pendant  le mise en place de coaching sommeil ;
  • Apprendre la séparation à son bébé pour qu’il puisse s’endormir et se rendormir seul sans avoir besoin de rester à ses côtés ;

Chez l’enfant (de 1 an à 12 ans) :

  • Faciliter l’endormissement naturel et autonome de ses enfants ;
  • Créer un rituel du sommeil adapté à son enfant et à son âge ;
  • Redonner confiance à son enfant pour agir sur l’énurésie nocturne ;
  • Accompagner son enfant au sommeil lors qu’il a une forte anxiété de séparation le soir qui s’accompagne de comportements non encouragés comme l’envie de dormir avec les parents, des hurlements ou s’il est plus grand, des aller et retour incessants ;
  • Lutter contre la surenchère du soir, un bisou de plus, un câlin de plus, une histoire de plus, un verre d’eau, aller aux toilettes, ouvrir la porte, ferme la porte, allumer la lumière…
  • Transformer des cauchemars récurrents en « happy-end ;
  • Éviter les réveils nocturnes qui nécessitent l’intervention des parents ;
  • Gérer les enfants qui veulent dormir avec un parent dans son lit ou un enfant qui veut dormir dans le lit des parents ;
  • Réagir avec douceur quand votre enfant refuse d’aller au lit ou d’y rester ;
  • Vous avez l’impression que votre enfant se couche trop tard pour son âge ou qu’il se réveille trop tôt le matin ;
  • Réagir quand votre enfant vous dit que « c’est dur de dormir » et qu’il met plus d’une heure pour  lâcher prise ;
  • Apprendre à faire face aux troubles du sommeil de l’enfant : l’insomnie, les cauchemars, la dysrythmie (les pleurs), le bruxisme (grincements de dents), énurésie (pipi au lit), les balancements rythmiques, le somnambulisme, les terreurs nocturnes

Chez le pré-adolescent et l’adolescent (de 13 ans à 18 ans):

  • Mettre en place d’un rythme plus sain pour un ado qui rencontre des difficultés de sommeil ;
  • Palier au retard de phase des ados qui se couchent naturellement de plus en plus tard ;
  • Repère le meilleur moment physiologique pour s’endormir rapidement pour éviter de ruminer dans son lit ;
  • Comprendre l’impact des écrans sur le sommeil et arriver à s’en séparer en douceur ;
  • Agir en journée quand la concentration et les apprentissages sont difficiles suite à des nuits trop courtes ;
  • Quand la dépression guette l’adolescent, retrouver le sommeil regonfle le moral ;
  • Réintroduire la sieste pour récupérer en journée avec la célèbre technique de la micro sieste ;
  • Créer une routine matinale stimulante pour booster sa journée ;
  • S’entrainer au réveil éclair quand sortir du lit est un véritable problème ;
ado et sommeil

Chez l’aventurier du sommeil :

  • Comprendre le sommeil et mieux se connaître avec la sophrologie ludique, des quiz et des jeux ;
  • Réaménager sa chambre pour qu’elle devienne un lieu propice au sommeil ;
  • Explorer les rêves lucides ;

Nos petits plus :

    1. Vous pouvez choisir si vous préférez une séances en présentiels ou en téléconsultation ;
    2. Vous pouvez nous joindre par email pour obtenir au besoin des informations supplémentaires ;
    3. Vous pouvez avoir des supports pédagogiques tel que :
  • des vidéos d’information et d’aide à la pratique ;
  • des documents pour se rappeler de l’essentiel ;
  • des audios à écouter à volonté à chaque moment de la journée ;
  • vos enfants repartent avec le certificat de bon dormeur ;

N’ATTENDEZ PLUS !

Nota Béné :

Jusqu’à 4 ans, le parent n’est pas obligé de venir en consultation avec son enfant.

En savoir plus sur le déroulé de l’accompagnement :

Déroulé de l’accompagnement